Méthodes de travail

Nos méthodes de travail

Présence sur le terrain et suivi des doléances des usagers

Nous pratiquons en tout premier lieu une écoute « permanente » des usagers lors de nos propres déplacements quotidiens, en les invitant à s’exprimer lorsqu’un problème les affecte.

Nous procédons en outre à de fréquentes enquêtes en distribuant aux usagers des questionnaires dont nous collectons les réponses orales et écrites, obtenues par courrier postal ou électronique. Nous diffusons le plus souvent une fiche ne contenant que des questions ouvertes, non inductives.

Cependant, lorsqu’un problème spécifique se pose, nous utilisons un support adapté à la situation.

Selon l’acuité des difficultés rencontrées, les taux de réponse oscillent entre 1 et 10%.

Une fois les investigations de terrain terminées, nous rédigeons une synthèse des propos recueillis, puis nous soutenons les aspirations des usagers auprès des autorités responsables et de la TCAR.

Nous formulons alors des propositions susceptibles de résoudre les problèmes soulevés.

Elaboration de notes techniques, de propositions et de dossiers

Dès lors qu’une possibilité d’amélioration nous apparaît, nous produisons une note technique visant à décrire et à justifier notre proposition, que nous présentons ensuite aux autorités compétentes. Les plus récentes de ces fiches sont consultables dans l’onglet « Publications ».

De façon occasionnelle, nous publions en outre des dossiers détaillés, portant sur des enjeux précis : la révision du PDU, le projet ANS, etc… Ces documents sont également disponibles sur ce site.

Les propositions que nous formulons sont inspirées et nourries à la fois par notre action de terrain, une lecture attentive de la presse spécialisée, la consultation de de publications universitaires, l’analyse de statistiques et de tableaux de bord d’origine professionnelle ou gouvernementale,         et les observations que nous effectuons dans d’autres agglomérations françaises ou européennes.

Relations avec les élus locaux et les acteurs du transport publics

Les différents aspects de notre action nous mènent à fréquemment rencontrer des élus municipaux, communautaires ou régionaux, les techniciens des Collectivités territoriales et les responsables des entreprises qui exploitent les réseaux (TCAR, TAE, SNCF…). Certaines de ces rencontres s’inscrivent dans le cadre de concertations institutionnelles, d’autres relèvent d’une approche plus informelle : réunion de travail, voire parfois simple appel téléphonique, notamment en cas de difficulté urgente.

Dans tous les cas, même si des divergences peuvent parfois apparaître sur les décisions à prendre, nous adoptons toujours une attitude courtoise, constructive et respectueuse de nos interlocuteurs. Nous sommes en effet souvent amenés à porter des propositions audacieuses, voire dérangeantes : pour développer les transports collectifs, il faut généralement contraindre l’usage de l’automobile. Il se pose alors un problème d’acceptabilité des mesures proposées, auquel les élus sont sensibles. Notre stratégie consiste alors à éviter l’affrontement, à faire preuve de patience et de pédagogie.

Aux polémiques inutiles, nous avons toujours préféré la discrétion, le dialogue, le sens de la mesure. En veillant à toujours formuler des propositions raisonnables, certes très favorables aux usagers, mais techniquement et financièrement réalisables, nous avons acquis une certaine crédibilité,  gagné la confiance de nos partenaires, et fait ainsi progresser la cause que nous défendions.

Participation aux travaux d’instances officielles

Notre association est représentée au sein de plusieurs instantes, dans le cadre desquelles elle peut soutenir les intérêts des usagers des transports publics et promouvoir ses propres propositions.

Elle participe ainsi aux travaux du Conseil Consultatif de Développement de la Métropole rouennaise en intervenant au sein de deux commissions :

¤ Planification et aménagement du territoire (suivi des SCOT, PDU, PLUI, PLH, PCAET, etc…)

¤ Grands Projets Urbains (réflexions sur la ligne T4, la nouvelle gare, le projet d’écoquartier….).

Le CPTC dispose également d’un siège au sein de la Commission Consultative des Services Publics, qui dispose d’un droit de regard sur toutes les délégations de service public (dont les transports publics), et d’un siège au Conseil d’Administration des TAE (Transports de m’agglomération elbeuvienne).

Elle participe en outre activement aux débats publics relatifs à l’aménagement de notre territoire, et dépose des contributions écrites lors des enquêtes publiques relatives aux grands projets.

Actions de communication

Notre association a fréquemment recours à la presse locale (écrite ou radio) pour diffuser ces idées. Les plus récents de communiqués de presse sont consultables sous l’onglet « Publications ». Nous participons en outre à diverses manifestations, dont le forum annuel des associations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s