Rentrée 2016 : la ligne T1 interrompue au CHU.

IMG_5505.JPG

Le fait majeur concernant cette rentrée sur le réseau Astuce est la suppression de la section terminale de la ligne T1, entre le CHU et le Boulingrin.

Cette mesure sera très pénalisante pour de nombreux usagers qui devront effectuer un détour pour accéder au CHU. Elle est cependant justifiée par la nécessité de renforcer les fréquences sur l’autre extrémité de la ligne, en direction de Mont Saint Aignan, de sorte à prendre en compte des affluences qui étaient devenues ingérables. Le nombre de véhicule TEOR étant limité, il a été nécessaire de sacrifier la section CHU-Boulingrin pour libérer les bus utiles au renforcement du service en direction du campus.

Notre association ne conteste pas le bien-fondé de cette opération au regard des surcharges constatées sur la ligne T1 au cours des années précédentes et compte tenu du nombre très important d’usagers qui bénéficiera ainsi de meilleures conditions de déplacement.

Nous demandons cependant que des mesures réparatrices soient prises afin de compenser la suppression de la desserte CHU-Boulingrin.

Nous demandons ainsi concrètement :

  1. Pour le long terme :

Le prolongement de la future ligne T4, dès sa mise en service, en septembre 2018, vers le pôle CHU-Martainville.

boucle martainville.JPG

2. Dans l’immédiat : 

Pour qu’un lien soit maintenu entre le Boulingrin et le CHU au cours de la période intermédiaire, nous demandons que soit mis en place une navette ou, mieux encore, un prolongement de la ligne 40 dont le nouveau terminus serait établi au débouché de la rue d’Amiens à proximité immédiate de l’entrée annexe du CHU et de la Fac de médecine.

plan 40 CHU.jpg

IMG_5588.JPG

Mise en place d’un service garanti en cas de grève sur le réseau Astuce

Suite aux mouvements de grève du printemps dernier, et soucieux de modérer les impacts des mouvements sociaux sur la vie quotidienne des usagers, le Conseil métropolitain a validé le 29 Juin dernier une disposition visant à organiser un service minimum garanti en cas de grève.

Cette disposition ne remet pas en cause le droit de grève, mais en aménage l’exercice de sorte à permettre l’organisation d’un service optimisé avec les personnels non grévistes : concrètement, les agents souhaitant exercer leur droit de grève devront désormais le déclarer 48 h à l’avance, de sorte à permettre à l’exploitant d’organiser un service adapté et d’en informer les usagers.

Le niveau de service déployé sur chaque ligne dépendra alors du taux de grévistes : par exemple, sur le métro et sur TEOR, en heure de pointe, la fréquence, normalement établie à 6 minutes, sera ramenée à 9 minutes si il y a 30 % de grévistes et à 15 minutes si il y 60 % de grévistes ; sur les lignes de bus d’importance moyenne (5, 6…) les intervalles passeront ainsi de 12 à 18 ou 30 minutes selon le cas.

Certes, les conditions de transport seront alors dégradées par rapport à la normale, mais la solution retenue serait moins pénalisante que la situation vécue lors des épisodes récents, où prévalaient l’incertitude de la venue d’un bus ou le blocage intégral du métro.

Consultée sur ce projet, notre association a émis un avis favorable, au regard des avantages apportés aux usagers.

Horaires d’été : l’usager doit pouvoir s’organiser

Cher usager qui attends ton bus au mois de juin, tu as bien du mal à te rendre compte que l’été arrive avec cette météo qui fait plutôt penser au mois de novembre. Ah si, il y a bien quelque chose à Rouen qui est là pour nous rappeler que la période estivale débute : les horaires d’été des transports en commun. Eh oui, non seulement il va y avoir moins de bus, mais en plus, on a toujours une période d’incertitude, où on n’est pas sûr de pouvoir s’organiser en conséquence. Les horaires ne sont en effet révélés qu’à la mi-juin, lorsque l’année scolaire s’achève, tel le retour du Messie qui ne doit avoir lieu qu’à la fin des temps.

Non bien sûr, le CPTC ne demande pas la suppression de l’allègement horaire en période estivale. Faire rouler un bus toutes les 5 minutes sur toutes les lignes début août n’aurait aucun sens, même si certains horaires sont un peu trop allégés, tel celui du F2 qui mériterait bien une fréquence de 15 minutes, voire mieux, en période jaune.

En revanche, le CPTC demande que les horaires soient édités du 1 septembre au 31 du mois d’août. En effet, il est totalement absurde d’éditer des horaires pour seulement 2 mois, avec les frais et les contraintes techniques liées à l’édition et au changement des affichages à chaque arrêt du réseau. Quel temps et quel argent dépensés en vain! D’ailleurs, Nantes, qui est un des meilleurs réseaux de transports en commun en France, a décidé de mettre en œuvre ce système d’horaires pour toute l’année à compter de la rentrée prochaine.

Ainsi, avec cette nouvelle organisation, le réseau astuce se mettrait un peu plus à la page du 21ème siècle, avec une organisation plus simple pour l’usager.

Contournement Est : un chantier qui nous éloigne d’un véritable projet de mobilité durable.

Le projet de Contournement Est de Rouen fait actuellement l’objet d’une enquête publique à laquelle tous les citoyens peuvent participer (clôture programmée le 11 Juillet).

Lors d’un précédent Débat Public, tenu en 2006, notre association avait demandé que ce projet soit enrichi de mesures d’accompagnement susceptibles de le réorienter vers des pratiques de mobilité durable : rétrécissement des radiales interceptées, redistribution des espaces viaires avec développement de TCSP et de voies de circulation douce, création de parkings-relais, mesures de limitation de l’étalement urbain…

Le projet soumis aujourd’hui à l’enquête publique ne comporte malheureusement aucune décision concrète dans ces directions (tout au plus en évoque-t-on la faisabilité ultérieure).

Dans ces conditions, notre association a émis un avis défavorable au projet.

Voici le texte complet de notre contribution écrite :

CPTC contribution enquête publique contournement est 04 06 2016 (2)

Grèves à répétition sur le réseau Astuce

Depuis le début du printemps, un interminable conflit social a entraîné de profondes perturbations sur le réseau Astuce, en paralysant le trafic, chaque jour ouvrable, aux heures de pointe du matin ou du soir.

Notre association est intervenue à trois reprises pour faire entendre le désarroi des usagers, puis demander leur indemnisation (lire les communiqués de presse joints).

CP débrayage CPTC 2016 03 28

CP débrayage CPTC 2016 04 16

CP CPTC grèves mai juin

 

La ligne F2 mérite un coup de jeune !!

La ligne F2 est, après le métro et TEOR, l’axe le plus fréquenté du Réseau Astuce.

Cette ligneIMG_4920 est desservie selon des fréquences élevées, mais la qualité du service reste perfectible, moyennant divers aménagements et quelques ajustements d’itinéraire.

Pour cela notre association rend aujourd’hui publique une série de propositions visant à redynamiser cet axe majeur de notre réseau: proposition amélioration F2 CPTC 06 02 2016

Les actualités.

 

Réveillon 2015 :

Les usagers devront encore marcher.

Cette année encore, le réseau astuce fermera ses portes dès le début de la soirée de la Saint Sylvestre. Cette situation n’est pas acceptable : dans la plupart des villes les tramways fonctionneront normalement jusqu’à 0h30 et dans certaines villes comme Le Havre des services de bus spéciaux circuleront jusqu’à l’aube.

Il faudra bien que notre agglomération se mette un jour à l’unisson des autres.

CP CPTC réveillons 16 déc 2015f

Projet T4 :

Le CPTC participe à l’enquête publique.

L’enquête publique relative au projet T4 a eu lieu à la fin de l’automne dernier, notre association a déposé une contribution écrite comportant plusieurs propositions visant à améliorer l’efficacité du projet, notamment des extensions de la ligne nouvelle vers le CHU et le Technopole du Madrillet.

Voici le texte détaillé de cette contribution : T4 enquête publique contribution CPTC10 11 2015

Écoquartier du pont Flaubert :

un projet qui avance !

Depuis de nombreuses années, notre association plaide en faveur d’une évolution du fonctionnement de notre agglomération selon un modèle d’urbanisme plus soutenable.

Le projet d’écoquartier conduit par la métropole est une initiative qui va dans le sens de ces évolutions. Au court de l’automne dernier, ce projet a été soumis à enquête publique. Nous avons exprimé notre approbation quant aux objectifs annoncés, mais formulé néanmoins quelques propositions susceptibles de consolider les ambitions du projet notamment en terme d’évolution des pratiques de mobilité.

Voici notre contribution écrite : Ecoqartier du pont Flaubert enquête publique contribution CPTC10 11 2015

La rentrée 2015

Septembre 2015 : du nouveau sur le réseau astuce.

Comme chaque année, la rentrée s’accompagne d’une série de modifications sur notre réseau.
Cette fois, les principales évolutions concernent les lignes FAST, le Noctambus et la desserte de l’agglomération elbeuvienne.

Les lignes FAST
Créées en 2014, ces cinq lignes à haut niveau de service ont remporté un très grand succès. Les prestations qu’elles assurent n’en restent pas moins perfectibles, notamment en termes de régularité et de vitesse commerciale . Plusieurs mesures viennent ainsi d’être prises afin d’améliorer leurs performances :
¤ sur la ligne F1, plusieurs arrêts, excessivement rapprochés, seront fusionnés ;
¤ sur la ligne F2, à Mont Saint Aignan, l’arrêt Raffetot, quasiment inutilisé, sera supprimé ;
¤ sur la ligne F3,  un nouvel itinéraire sera mis en place, à Oissel, entre la mairie et la gare, afin de faciliter la circulation des bus, qui était devenue de plus en plus difficiles, au point de déstabiliser l’exploitation de l’ensemble de la ligne.

Le Noctambus

Jusqu’à présent, ce dispositif nocturne, principalement orienté vers les sites universitaires, était composé de trois lignes : la branche T1 de TEOR et deux lignes spécifiques (N2 et N3), dirigées l’une vers le nord (Mont Saint Aignan) et l’autre vers le sud (le Madrillet).
Dès la rentrée, les deux ex-lignes N2 et N3 fusionneront de sorte à constituer un axe unique
reliant la Pléïade aux Cateliers, en desservant au passage le centre de Rouen et le 106.

La desserte fine de l’agglomération elbeuvienne
La profonde restructuration du réseau elbeuvien, intervenue en 2013, a induit une évolution des pratiques de déplacement des usagers,  en faveur de la nouvelle ligne F, très attractive,  mais au détriment de la ligne E, plus lente et plus sinueuse, dont la fréquentation a décliné.
Pas question pour autant de supprimer cette ligne, qui assure la desserte fine des quartiers les plus excentrés de Cléon et de Saint Aubin, où résident de nombreuses personnes âgées. Il a été en revanche décidé d’alléger sa fréquence en adéquation avec la réalité des besoins. En contrepartie, les moyens ainsi économisés ont permis de multiplier par deux la fréquence de la desserte dominicale D2 (Oissel – Saint Pierre), dont le niveau de sephoto noctamrvice était insuffisant.

Une trentaine de bus neufs

La rénovation du parc de matériel roulant se poursuit, notamment en faveur des lignes FAST, qui recevront 19 nouveaux bus articulés de type Citaro (en remplacement des Agora de 2002) et de la ligne 32 (Rouen – Elbeuf), avec 10 nouveaux bus Scania, mis en service le 3 Août.

Mais néanmoins quelques déceptions…
Nous regrettons en effet que plusieurs des améliorations que nous avions proposées n’aient pas été réalisées, notamment le renforcement de la desserte dominicale du Plateau Est (F5), la simplification des itinéraires des lignes secondaires du réseau elbeuvien (lignes C et E), et surtout l’extension jusqu’à minuit de l’amplitude du service sur le métro et  TEOR.

Sauvez nos trains !

Pétition nationale de la FNAUT            

« Nos trains sont en danger : tirons le signal d’alarme ! »

train

Notre association (CPTC) fait partie d’une fédération nationale (la FNAUT) qui poursuit  à une plus grande échelle les mêmes objectifs ; représentation et défense des usagers, réflexions et actions pour le développement des transports collectifs et des mobilités durables Devant les menaces pesant aujourd’hui sur les dessertes Intercités (dont Paris – Le Havre), notre fédération lance une grande pétition nationale, Nous vous invitons à signer ce texte   et à inviter les personnes de votre entourage de s’associer à cette très utile démarche ..

Nos trains sont aujourd’hui en danger

Le réseau ferré français a été l’un des plus performants du monde, mais il est aujourd’hui en danger car les infrastructures se sont dégradées, des lignes ferment et la qualité des dessertes n’est plus acceptable.

Des voyageurs, en particulier des habitants des villes moyennes, sont découragés par cette évolution et par une hausse régulière des tarifs ; ils se tournent vers d’autres moyens de déplacement, plus contraignants et moins écologiques : voiture personnelle, covoiturage, autocar ou avion à bas coût.

Mobilisons-nous pour sauver nos trains !

L’Etat doit garantir le droit à la mobilité et assurer son rôle de pilote du transport public ferroviaire, donc mettre rapidement en œuvre une politique volontariste permettant d’enrayer le déclin du rail.

Avec la FNAUT, signez cette pétition qui sera adressée au Président de la République : http://tinyurl.com/petition-fnaut