Mise en place d’un service garanti en cas de grève sur le réseau Astuce

Suite aux mouvements de grève du printemps dernier, et soucieux de modérer les impacts des mouvements sociaux sur la vie quotidienne des usagers, le Conseil métropolitain a validé le 29 Juin dernier une disposition visant à organiser un service minimum garanti en cas de grève.

Cette disposition ne remet pas en cause le droit de grève, mais en aménage l’exercice de sorte à permettre l’organisation d’un service optimisé avec les personnels non grévistes : concrètement, les agents souhaitant exercer leur droit de grève devront désormais le déclarer 48 h à l’avance, de sorte à permettre à l’exploitant d’organiser un service adapté et d’en informer les usagers.

Le niveau de service déployé sur chaque ligne dépendra alors du taux de grévistes : par exemple, sur le métro et sur TEOR, en heure de pointe, la fréquence, normalement établie à 6 minutes, sera ramenée à 9 minutes si il y a 30 % de grévistes et à 15 minutes si il y 60 % de grévistes ; sur les lignes de bus d’importance moyenne (5, 6…) les intervalles passeront ainsi de 12 à 18 ou 30 minutes selon le cas.

Certes, les conditions de transport seront alors dégradées par rapport à la normale, mais la solution retenue serait moins pénalisante que la situation vécue lors des épisodes récents, où prévalaient l’incertitude de la venue d’un bus ou le blocage intégral du métro.

Consultée sur ce projet, notre association a émis un avis favorable, au regard des avantages apportés aux usagers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s