Lignes FAST

Dès la fin des années1990, notre association avait demandé ka réalisation d’aménagements             tendant à faciliter la circulation des bus et à améliorer le confort des stations. Nous avions alors insisté sur la nécessité de traiter en priorité les lignes et les stations les plus fréquentées du réseau.

Peu de temps avant que la Communauté d’agglomération n’engage un vaste plan de modernisation de son parc d’autobus, ayant débouché sur la mise en service des 106 véhicules bleus de type Agora, nous avons publié un cahier de propositions, intitulé « Réseau bleu » (référence aux nouveaux bus), développant l’idée selon laquelle il était nécessaire de procéder à une revalorisation qualitative et quantitative du service sur les lignes les plus fréquentées du réseau d’alors (4, 5, 6, 7, 10, 16 et 21). Nous proposions notamment la création de couloirs bus, l’organisation de priorités aux carrefours, l’aménagement de stations de qualité et le renforcement des fréquences.image_content_general_17503968_20140824190238

Dans le cadre de la restructuration de 2007, une part significative de ces mesures fut mise en œuvre, mais la montée en puissance, à la même époque, de TEOR eut pour effet d’accentuer la perception d’une différence de traitement entre les usagers desservis par les TCSP et les autres, captifs des bus.

Lors des consultations préalables à la restructuration de Septembre 2012, nous avons donc demandé une nouvelle revalorisation des cinq « lignes fortes » desservant toutes les destinations importantes tenue à l’écart du métro et de TEOR : les Sapins, la Vatine, Bois Guillaume, Bonsecours, le Zénith… Cette idée, rejoignant les suggestions de la CREA et de la TCAR, fut retenue et mise en œuvre, donnant lieu à la création des cinq lignes FAST qui fonctionnent désormais.

C’est ainsi qu’aujourd’hui les trois quarts des usagers du réseau sont desservis par une ligne lourde (2 lignes de tramway, 3 lignes TEOR et 5 lignes FAST) et bénéficient ainsi d’un niveau de service élevé.